Jan 262018
 

De Montréal-Antifasciste

Grand cas a été fait le weekend dernier (20-21 janvier 2018) d’une campagne d’affichage sauvage à Montréal ciblant différentes personnalités politiques et militantes. Sans minimiser l’importance de cette action, nous croyons qu’il est nécessaire d’en relativiser la gravité et surtout, d’en nommer les auteurs.

Une intox circule depuis quelque temps à l’effet que le groupuscule d’extrême droite Atalante, implanté depuis plusieurs années à Québec, souhaite ouvrir une « nouvelle » branche à Montréal. Le coup d’éclat foireux de la nuit du 20 au 21 janvier serait le baptême de feu de cette fameuse branche.

Or, nous savons  pertinemment que la soi-disant branche montréalaise d’Atalante est constituée autour des mêmes cabochons qui sévissent dans la métropole depuis un certain temps, principalement au sein des Soldats d’Odin. Parmi eux, quelques individus qui ont déjà été présentés sur ce site, dont Philippe Gendron et David Leblanc (SOO), et Shawn Beauvais-MacDonald, un suprémaciste blanc inspiré par l’alt-right qui est maintenant un habitué de nos pages.

Voyons d’abord qui était de la partie, ce fameux soir de janvier. Sur la page Facebook d’Atalante, les fachos ont eux-mêmes publié un album photo de leur forfait.

///

Cet individu a la même carrure, le même manteau de cuir (image du centre), la même posture et le même style vestimentaire distinctif que Shawn Beauvais-MacDonald, dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises sur ce site.

Comme l’a déjà rapporté le site On Jase, l’utilisateur Facebook Alan Kovak (faux nom; de son vrai nom Martin Minna; alias Boris Popovich; ses trois comptes sont aujourd’hui désactivés) a imprudemment publié sur son compte une série de photos et une vidéo où il se vantait d’avoir participé à la campagne d’affichage avec une poignée de comparses… qu’il a eu la bonne idée d’identifier.

Beauvais-MacDonald est assez facilement identifiable, non seulement par son gabarit et ses vêtements, mais par sa participation bien documentée à de nombreuses manifestations d’extrême droite au cours de l’années 2017 :

Shawn Beauvais-MacDonald à la manifestation de La Meute à Montréal, le 4 mars 2017. Notez la tuque “Venus”.

 

Shawn Beauvais-MacDonald à une manifestation «patriotique» à Montréal, le 23 avril 2017. Accompagné de quelques acolytes.

 

Shawn Beauvais-MacDonald à la manifestation suprémaciste Unite the Right, à Charlottesville, Virginie, le 12 août 2017.

 

Shawn Beauvais-MacDonald à la «manifestation dans le garage» de La Meute, à Québec, le 20 août 2017.

Nous savons également que Shawn Beauvais-MacDonald est proche d’Atalante et des Soldats d’Odin, comme en fait foi cette photo de famille avec Raphaël Lévesque (alias Raf Stomper, leader d’Atalante) et sa présence facilement reconnaissable dans le contingent d’Atalante/SOO à la manif du 25 novembre, à Québec :

Raphaël Lévesque (alias Raf Stomper) et Shawn Beauvais-MacDonald. Notez le t-shirt.

 

Le contingent d’Atalante sur le rempart de l’Esplanade de Québec, le 25 novembre 2017.

 

Shawn Beauvais-MacDonald dans le contingent d’Atalante/SOO à la manifestation d’extrême droite à Québec le 25 novembre 2017. Notez le manteau de cuir, la tuque “Venus” et le t-shirt…

Parlant d’Atalante Québec, quelques membres ou sympathisants du groupe ayant participé à la campagne d’affichage du 20 janvier sont aussi facilement identifiables en recoupant des photos de diverses sources.

Cet individu a exactement la même tenue que Mathieu Bergeron, un proche d’Atalante, facilement reconnu sur le rempart de l’Esplanade et dans la manifestation d’extrême droite à Québec le 25 novembre 2017 :

Mathieu Bergeron dans le contingent d’Atalante/SOO de la manif d’extrême droite à Québec, le 25 novembre 2017. Notez la casquette du groupe Légitime Violence. La même que sur les deux photos précédentes.

 

Mathieu Bergeron

 

Mathieu Bergeron

Le membre le plus connu d’Atalante est sans doute Raphaël «Raf Stomper» Lévesque, qui était aussi manifestement de la virée à Montréal le 20 janvier :

Raphaël Lévesque, leader d’Atalante, en campagne d’affichage à Montréal le 20 janvier 2018. Notez le blouson The North Face et les espadrilles New Balance.

 

Atalante sur le rempart de l’Esplanade à Québec. Raphaël Lévesque au centre.

 

Raphaël Lévesque motive ses sturmtruppen dans la manifestation d’extrême droite devant l’Assemblée nationale, le 25 novembre 2017.

 

Raphaël Lévesque en joyeuse compagnie; à droite, le stomper «Yannick Sailor».

De nombreuses photos du Québec Stomper Crew et de l’entourage de Légitime Violence se trouvent sur le site Montréal Contre-Information, dont la plupart représentent Raphaël Lévesque.

Un troisième complice d’Atalante a aussi été reconnu dans l’album photo de la campagne d’affichage du 20 janvier, soit Vincent Cyr, de Varennes :

Vincent Cyr, sympathisant d’Atalante, à Montréal le 20 janvier 2018. Notez les tatouages sur les mains et l’écusson sur le blouson aviateur.

 

Vincent Cyr. Notez les tatouages, l’écusson, le blouson et le pantalon camo.

 

Vincent Cyr, sympathisant d’Atalante. Notez l’écusson Rock Against Communism.

 

Vincent Cyr avec Atalante sur le rempart de l’Esplanade, à Québec, le 25 novembre 2017.

 

Vincent Cyr avec Atalante et les Soldats d’Odin dans la manifestation d’extrême droite à Québec, le 25 novembre 2017.

Pour rester dans l’entourage immédiat d’Atalante, il semblerait qu’un autre nazillon des Québec Stompers, Jonathan Payeur, soit au moins en partie responsable de la production des bannières du groupe, dont l’allure distinctive est due à la police de caractère utilisée. Voici un échange révélateur à ce propos sur la page Facebook de Raf Stomper :

Jonathan Payeur, proche d’Atalante et du Québec Stomper Crew.

 

Jonathan Payeur, proche d’Atalante et du Québec Stomper Crew.

 

On s’en voudrait d’oublier notre bon ami David Leblanc, le nazi-pas-raciste et homme à tout foirer des Soldats d’Odin, qui s’est lui aussi fait avoir par l’ineptie de son complice Martin Minna, alias Alan Kovak :

David Leblanc, des Soldats d’Odin, à gauche.

 

David Leblanc, des Soldats d’Odin Montréal, qui montre à quelle hauteur il vole. Avec lui, Guillaume Levesque et Ian Alarie, de Varennes.

 

David Leblanc, avec le contingent des Soldats d’Odin, à Québec, le 25 novembre.

 

Weekend occupé, pour Dave Leblanc, qui était à Sherbrooke le 21 janvier pour participer à la «Journée du drapeau» avec Les Insoumis. En arrière plan, Philippe Gendron et Katy Latulippe.

 

///

Plutôt que de succomber à la peur ou de contribuer par mégarde à leur propagande en partageant sans donner de contexte les photos de leurs exploits racistes, nous croyons qu’il faut démasquer et exposer ces fascistes qui se donnent de plus en plus de latitude dans nos villes.

Si vous avez d’autres informations au sujet des individus mentionnés dans cet article ou d’autres fascistes, communiquez avec alerta-mtl@riseup.net.