Oct 122017
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Dans un monde qui se fait sans nous et contre nous, nos parcours quotidiens dans l’espace public ressemblent parfois à un fil continu d’émotions négatives : ce proprio là est un gros miso, le dude sur cette statue a volé et tué mes ancêtres, j’ai passé une nuit dans ce criss de poste de police, ceux là vont chasser les pauvres du quartier, y’a des nazis qui vivent là…

Notre contre-attaque est limitée par le quadrillage policier, doublé par la surveillance d’une population disciplinée et un réseau de caméras qui semble ratisser tout l’espace. Ce dispositif est loin d’être infaillible. Notre climat exceptionnel rend ponctuellement les technologies répressives inopérantes.

Il nous suffit d’être en position d’en profiter.

Nous avons vu en mars 2017 comment une tempête pouvait par elle-même semer la confusion et mener les politiciens bourgeois à se blâmer pour l’échec d’un contrôle de la nature qui relève du fantasme. Le chaos social peut s’y ajouter.

Préparons nos cibles entre amis par le repérage et la connaissance des issues de fuite, accumulons le matériel nécessaire à la destruction et frappons le moment venu. Il n’y a pas d’un côté la nature et nous de l’autre. Contre tous ce qui nous nuis, frappons et replions-nous simultanément.

Que la tempête soit un présage de peur pour nos ennemis.

Faites circuler l’idée, attention à vous autres.