Mar 232017
 

De Standing Rock, à Sacramento, à DC

De It’s Going Down

En collaboration avec CrimethInc., Submedia.tv, et d’autres, nous appelons à une semaine de solidarité pour venir en soutien à tous.tes ceuzes ciblé.es pour avoir résisté au régime Trump et à la montée du fascisme. Une vague inégalée d’actions a eu lieu dans les quatre derniers mois – des rébellions post-élections et de la défense de Standing Rock aux manifestations du J20, en passant par les blocages des aéroports et par des moments où les défenseurs de la violence nationaliste, comme Milo Yiannopoulos, ont été bloqués. Ces efforts ont donné du courage aux dissident.es, de la Slovénie à la Maison Blanche, et ont servi de catalyseur pour la résistance globale et la déstabilisation de l’administration Trump en son propre sein. En réponse, les autorités portent des charges criminelles (felony charges) contre des centaines de personnes tout en cherchant à criminaliser les manifestations. L’efficacité avec laquelle nous soutiendrons les arrêté.es déterminera l’efficacité avec laquelle nous pourrons continuer à résister.

1 au 7 avril : Appel pour une semaine de solidarité

Plus de deux cent personnes ont été arrêtées en masse durant la manif contre l’Inauguration de Trump et font face à des charges criminelles pour avoir participé à une émeute, ce qui est punissable d’une peine allant jusqu’à dix années de prison pour chaque charge. Bien que ces personnes aient été arrêtées simplement parce qu’elles étaient présentes dans un certain quadrilatère, le procureur n’a ni fait tomber ni diminué les charges, et utilise plutôt le processus judiciaire comme forme de harcèlement juridique.

Depuis avril 2016, moment de fondation du camp Sacred Stone, il y a eu près de 800 arrestations dans la lutte contre l’oléoduc Dakota Access. Elles ont pour conséquence des charges variant d’infractions criminelles pour être entré sans autorisation sur une propriété privée, à des charges criminelles pour terrorisme et émeute, des charges fédérales contre six « Water Protectors » autochtones, et un grand jury toujours en cours qui tient une investigation à propos des activités de tous.tes ceuzes qui résistent au pipeline. La résistance continue, alors même que les campements ont été expulsés et les gens, déplacés de force au cours d’une opération militaire.

La Patrouille californienne des Autoroutes recommande que des charges criminelles soient portées contre 106 participant.es aux affrontements de l’été dernier à Sacramento, qui ont empêché la tenue d’un rallie fasciste. La police de Berkeley cherche à porter des charges contre ceuzes qui ont affronté les nationalistes le 4 mars dernier.

Pendant ce temps, Trump et ses sbires font circuler des théories conspirationnistes à propos des manifestant.es, alléguant sans la moindre preuve qu’illes étaient payé.es pour manifester. L’idée est de délégitimer les dissident.es en les accusant d’être motivé.es par le même profit que Trump et ses sbires poursuivent de manière flagrante au grand jour. Ces mensonges pur et simples envoient le message aux « vigilantes » de l’extrême-droite qu’illes ont le champ libre pour attaquer les manifestant.es et les dissident.es sans que l’état ne sévisse.

En même temps, les législatures de nombreux États cherchent à faire passer des lois anti-manif dans le but d’accroître la criminalisation de ceuzes qui prennent la rue pour manifester.

Bref, l’État débute une nouvelle phase de répression. N’ayant rien fait pour protéger les personnes noires, musulmanes, et les juifs qui sont la cible de l’explosion d’attaques racistes et anti-sémites, l’État lui-même attaque ouvertement les réfugié.es du Moyen-Orient et les immigrant.es du Mexique et d’Amérique Centrale, et a dorénavant pour objectif d’écraser tous.tes ceuzes qui s’y opposent. La répression étatique et les attaques des « vigilantes » sont deux revers de la même médaille, calculée pour détruire les mouvements sociaux, ramollissant l’Amérique permettant à Trump d’imposer son agenda totalitaire.

Ce qu’on peut faire

  • Assurez-vous que tout le monde ayant été arrêté ait les ressources dont illes ont besoin pour passer à travers le processus judiciaire, afin qu’illes puissent retourner dans les rues et être encore actif.ves. Ci-dessous, vous pouvez trouver la liste des levées de fonds pour soutenir les arrêté.es. Donnez maintenant pendant que vous y pensez ! Pensez à ce que vous aimeriez que les gens fassent si vous faisiez face à des charges criminelles ?
  • Organisez des événements bénéfices pour collecter des fonds pour les défendant.es. Vous pouvez organiser un show punk, un party, un encan de gâteaux, ou une vente de pâtisseries. Vous pourriez installer des pots pour récolter des dons à la librairie du coin ou au marché fermier.
  • Organisez un événement pour le « grand jury resistance tour » qui arrivera prochainement, que la Water Protector Anti-Repression Crew de Standing Rock organise.
  • Aidez les gens à comprendre la campagne de désinformation de Trump comme une propagande visant à ouvrir la voie à la répression totalitaire. Ceci n’est pas un enjeu qui concerne uniquement les manifestant.es – la liberté des tous.tes est en jeu ici. Tout précédent qui est mis en place contre les manifestant.es sera plus tard utilisé contre le reste de la population.
  • Identifiez les figures clés responsables de cette vague de répression et mettez leur de la pression directement, en les liant à cette répression contre la liberté. Rendez clair qu’il y aura des conséquences personnelles pour eux parce qu’ils prennent parti pour l’oppression.
  • Faites des drop de bannière, passez des flyers, organisez des événements éducatifs, et distribuez de l’information au sujet des charges des arrêté.es et sur comment les soutenir. Assurez-vous que le sujet reste dans la tête des gens en tout temps.
  • Refusez de collaborer dans les enquêtes de l’état et les « grand juries ». Enseignez aux gens connaître leurs droits, à demeurer silencieux.ses lorsque la police et les agents fédéraux les interrogent et les menacent, à soutenir les résistant.es du « grand jury ».
  • Continuez à vous battre. La meilleure défense, c’est une bonne offensive ! S’il y a un puissant mouvement contre Trump et contre les forces qu’il représente, les défendant.es des derniers affrontements ont plus de chances de recevoir le soutien qu’illes méritent. Continuez à vous organiser contre Trump, la police, les nationalistes, et les pipelines et le mercantilisme duquel illes retirent leur pouvoir.

Contribuez à IGD avec des événements et des rapports d’événement.

  • Avez-vous fait le design d’un poster ou d’un autocollant ? Envoyez-le nous, nous l’ajouterons à cette page !
  • Si vous organisez un événement, laissez-nous savoir en le soumettant au site web ici ou à info [à] itsgoingdown [point] org.
  • Faites la même chose pour les rapports d’événement. Envoyez-nous votre rapport à la fois des événements qui ont été organisés (manifs, événements éducatifs et/ou bénéfices) et des campagnes d’affichage, des drops de bannière, et des graffitis que vous faites avec des slogans. Bien que certain.es de ces actions semblent être petites, lorsqu’elles sont mises ensemble, elles montrent que nous sommes un mouvement actif, avec la force matérielle de nous protéger, de soutenir nos camarades qui font face à la répression, et un désir de communiquer et d’interagir avec ceuzes de l’extérieur que nous avons hâte de rencontrer.

Lever des fonds

Publier les liens vers les campagnes de soutien suivants n’indique en aucun cas que les défendant.es en question endossent cet appel à la solidarité, ni qu’illes aient déjà été exposé.es à des politiques anarchistes ou à ce site web en particulier. L’idée est simplement que toute personne visée par ces charges mérite du soutien.

Donnez pour Soutenir les Arrêté.es du J20 à DC !

Donnez pour Soutenir les Arrêté.es du J20 ailleurs aux USA !

Donnez pour Soutenir les Arrêté.es de Standing Rock !

T-Shirts de Soutien